Il n’est pas toujours aisé, dans le monde dans lequel nous vivons, de parler de SOI, de notre chemin, quand il ne s’agit pas de parler de notre personnalité ou du rôle que nous jouons chaque jour. Pendant des années, je me suis définie par mes actions, mes diplômes, mon travail. Quand je regarde avec honnêteté mon passé, je m'aperçois que je ne parlais jamais de MOI, de mes états d'âmes, de mes émotions. Même lorsque je parlais de mon enfance, j'en parlais comme si il s'agissait de l'histoire d'une autre personne. Les émotions ne faisaient pas partie de ma vie et je ne savais finalement pas qui j'étais. Mais j'avais choisi d'être cette personne là, cette "séverine" coupée de ses émotions, de sa réalité, pour éviter la souffrance. Cette souffrance que je voulais tant éviter me poursuivait. J'avais un mal être constant sans pourtant arriver à mettre des mots sur ces maux de l'âme.

Il m’est apparu comme une évidence, suite à une expérience quelque peu traumatisante d'un arrêt cardiaque lors d'une énième opération, d’écouter ma petite voix et de faire le premier pas vers vous, en partageant  le chemin qui est le mien depuis cet évènement ! J'ai expérimenté cette transmission lors de rendez-vous individuels en thérapie comportementaliste, ou lors de conférences et ateliers. En 2019, je me suis accordée un moment d'écriture, concentré dans 2 livres, pour vous partager une partie de ce chemin de prise de conscience et de responsabilisation.(Tome 1, J'ai choisi de vivre Tome 2. J'ai choisi d'être libre : disponibles via le lien Hello Asso sur ce site)

J'ai exercé pendant de nombreuses années en tant que Juriste en Cour d'Assises ou au sein d'un service juridique hospitalier. Depuis l'enfance, je me souviens avoir été en décalage avec mon entourage qui ne comprenait pas mes états émotionnels, et je ne disposais pas des mots pour exprimer correctement mes maux. D'hypersensible à un syndrôme asperger en passant par une éventualité de bipolarité, les diagnostics (ou ce qui s'en approchaient) se sont suivis. J'ai refusé d'entrer dans le cercle infernal des cases à diagnostic médical et je me suis tue.(aujourd'hui, après avoir étudié et expérimenté le décodage psycho-émotionnel des maladies, je sais que ce que j'ai tu, m'a tuée ...).  Adulte, j'ai continué à mettre un couvercle sur toutes ces émotions, tous ces ressentis physiques ou extérieurs à moi-même puisque je n'y comprenais rien et personne ne me comprenait. J'ai fais de mon mieux pour avoir une vie "normale", pour rentrer dans le moule social, pour ne pas déranger, mais au final, qu'est-ce que la normalité ? Mon corps m'a rappelée à l'ordre de manière très brutale et j'ai changé d'angle de vue et de compréhension sur moi-même.

La maladie a presque toujours fait partie de ma vie. Tumeurs, cancers, traitements, petits maux liés aux poumons ou au sang et j'en passe. Mais je n'ai jamais écouté mon corps, je l'oubliais, et mon anorexie s'aggravait au fil des années. Selon mon entourage j'étais une force de la nature, une guerrière qui ne baissait jamais les bras. Jamais je ne pleurais, si ce n'était en secret la nuit, parfois. Aujourd'hui, après tout ce chemin parcouru, je dois me rendre à l'évidence qu'une volonté d'auto-destruction vivait en moi et que je refusais la VIE.

Ma vie a basculé alors que je venais d'avoir 35 ans, lors d’un passage en bloc opératoire. La sortie de l'hôpital a été, pour cette fois-ci, synonyme d’un véritable chaos intérieur les premières années et d'un changement complet de mon quotidien. Mon "Chemin de Compostelle" a pour moi commencé. De la Géobiologie à l'Amour, le chemin a été parfois difficile, parfois sublime de bonheur et de révélations, mais toujours changeant car vivant au rythme de mes émotions et des rencontres. Et il ne fait que commencer, chaque jour m'apportant son lot d'apprentissage et de transmission.

Après bientôt 12 ans de chemin parcouru, de rencontres, de stages, de mise en pratique de "savoirs" reçus de façon intuitive, j'ai choisi de ne plus me cacher pour pouvoir m'épanouir, soutenir ceux qui ont vécu une telle expérience, apporter mes connaissances (savoir mis en expérience et dont j'ai pu constater les effets concrets) au milieu scientifique ... Vivre enfin sans avoir peur, Etre Libre, Libérée du regard et de l'opinion des autres, dans le juste respect de mon propre bien être. (bon, j'avoue quand même que mon mental faisait de la résistance en créant maintes blocages personnels ne me permettant pas d'écrire mes livres ou de mener à bien des conférences. Mais l'Univers, Ma Conscience reliée au Grand Tout, a, elle aussi, oeuvré pour que je ne puisse plus exercer mes blocages ...)

Un de mes "profs" est sans nul doute Franck Lopvet https://francklopvet.com/  , lorsque j'ai eu besoin de comprendre comment exercer de façon juste mes compétences en accompagnant chacun (et non en voulant sauver le monde). La lecture de structure cellulaire, le décodage des messages envoyés par notre corps via la mal a dit, mon Certificat de Praticienne en neurosciences appliquées (entre autre) m'ont permit de vous proposer des stages, un déroulé d'accompagnement thérapeutique où vous êtes le maître du jeu, vous êtes responsable de votre guérison et de la levée de vos blocages inconscients.

Je remercie ici, du fond du coeur, toutes les personnes qui ont croisé ma route, même celles qui m'ont fait connaître des abysses émotionnelles, parce que sans toutes ces rencontres, je ne serais pas la personne que je suis aujourd'hui. Je vous souhaite une douce balade au coeur de ces pages, à la rencontre de qui vous pouvez être si vous vous libérez de l'avis des autres (qui n'est que la vie des autres et non la vôtre !)

Commentaires

  • Leonard
    • 1. Leonard Le 02/02/2020
    Merci pour ce super week-end. Atelier qui remue, très positif. L'animation, les échanges, les mises en pratique très enrichissants. Je recommande.
    • severine-arkana
      • severine-arkanaLe 11/02/2020
      merci ! c'était un super week end parisien plein de rebondissements , d'échanges, de bonheur.

Ajouter un commentaire