Stage Reconnexion à Soi, VIVRE

Du 22/05/2021 au 23/05/2021 de 09:00 à 18:00

Ajouter au calendrier

Stage « Reconnexion à soi, VIVRE »

Samedi 22 et Dimanche 23 MAI

La Roche Sur Yon (85) – 1h de Nantes

Moyens et techniques abordés

  • Psycho-généalogie, Psycho-biologie (sens de la maladie), Neurosciences comportementales, Mémoires des cellules, Chocs Traumatiques
  • Enneagramme (personnalités développées en fonction des blessures émotionnelles), Intelligence Emotionnelle, Communication Non violente, Accords Toltèques
  • Reconnexion à notre corps via nos ressentis liés aux émotions

Tarifs : 120e la journée

Repas tiré du sac

Nous aborderons de facto les notions de vibrations, de corps énergétiques, de géobiologie et radiesthésie puisque sans ces informations de bases, il serait difficile de se connecter à nos ressentis physiques.

« Quelle est votre relation avec vous-même ?

Comment est votre communication avec autrui ?

Comment trouver votre sécurité intérieure ?

Comment découvrir vos besoins profonds pour vous réaliser pleinement ?

Comment voir avec honnêteté vos prises de position dans le triangle  « victime, bourreau, sauveur », et en sortir pour vous épanouir, vous responsabiliser, et voir autour de vous le changement qui s’opère en vous-même ? »

Objectifs du stage :

  1. CLARIFIER SES IDEES et SES CHOIX : Ecouter son corps, ses ressentis
  2. DEPASSER SES BLOCAGES : Comprendre nos blocages, Décider et Agir
  3. RENFORCER son INTUITION

Au cours de notre vie, de nombreux évènements viennent nous permettre de construire notre identité grâce à un système de croyances (ou Accords implicites). Cela peut nous mener à la peur, à l’inaction, à la victimisation, au mal être, à la Mal a Dit.

On se place alors parfois, voire dans la majorité du temps, dans une des 3 positions du cercle de Karpman (Victime, Bourreau, Sauveur) sans en avoir conscience. Cela nous permet de trouver un coupable à nos souffrances et nous évite de porter la responsabilité des évènements que l’on vit, ou celle de l’action.

C’est alors qu’il est important de reprendre en mains notre vie et notre part de responsabilité, de REDEVENIR ACTEUR de notre vie. « Soyons le changement que l’on souhaite voir à l’extérieur de nous. »

Puisque notre réalité n’est que le reflet de ce que l’on vibre, de ce que l’on EST à l’intérieur de nous-même, tout est possible en terme de changement.

L’application concrète dans notre quotidien des 5 Accords Toltèques permet de retrouver une harmonie entre Ciel et Terre, Entre l’Homme et son Cœur, par l’expression, dans l’action, de l’Amour que l’on se porte (dans le comportement intentionnel et conscient lié à l’action).

L’intérêt des Accords Toltèques est qu’ils permettent de prendre du recul sur une situation, de la regarder de façon extérieure, tel un spectateur d’un film. (y compris spectateur de nos pensées, de nos agissements)

Cette position « spectatrice » permet de désamorcer une émotion avant qu’elle ne s’installe et ne devienne un sentiment, une croyance inconsciente, une vérité qui va définir en amont nos comportements (un Accord avec soi-même).

Il est donc important de considérer que c’est dans le rapport à l’autre que l’on peut y arriver. Nous avons toujours le CHOIX de ce que nous faisons d’un évènement. Le CHOIX de savoir qui l’on choisit d’être, d’exprimer, devient salvateur. Quelle personne ai-je envie d’être dans ma réponse vibratoire, émotionnelle et comportementale à cet évènement ? (le tout sans juge-ment de valeur à notre encontre)

Par exemple, en toutes choses et tous évènements, j’accepte avec bienveillance d’appliquer l’Accord Toltèque N°1 « avoir une parole et une action impeccable ». J’applique les 3 H : en toute Honnêteté envers moi-même, j’accepte ma part d’Humanité avec Humour. Savoir rire de soi est une merveilleuse solution libératrice pour notre égo. (notre mental). J’accepte que je ne suis pas infaillible, j’ai le droit et l’obligation de ressentir des émotions et de les exprimer, sans chercher à blesser volontairement, ni moi-même, ni l’autre. J’accepte l’effet miroir que l’autre et la situation me renvoient et viennent toucher dans ma sphère émotionnelle, donc de blessures émotionnelles. Ainsi, l’émotion n’est pas enfermée, elle ne devient pas un sentiment, elle ne créé pas de nouvelles croyances limitantes.

Cette prise de recul par la compréhension de soi et de la situation permet alors l’émergence de l’émotion nourricière : LA JOIE. La joie d’avoir réussi à vivre l’émotion (ressentir et exprimer), la situation, avec détachement, et de continuer le chemin plus léger et efficace.

LENNON disait « il est plus facile de vivre les yeux fermés en interprétant de travers tout ce que l’on voit ». A nous de ne pas interpréter mais de constater et d’agir !

Nous avons tous été conditionnés par notre famille, la société etc … (y compris par la transmission des mémoires familiales dans nos cellules, de traumatismes vécus par la famille pendant notre vie utérine, de messages ou programmes liés à notre lieu physique de naissance, la société dans laquelle nous naissons).

Nous avons tous notre propre système de croyances. Un enfant aime sans condition mais il croit également sans condition tout ce qu’on lui dit, ou ce qu’il voit (notamment par neurones miroirs).

Nous avons donc tous joué un rôle pour être aimés, pour faire plaisir aux autres puisque c’est l’exemple que nous avons eu de nos parents, de nos grands-parents. A partir de 7 ans, nous commençons à comprendre que l’Amour semble être soumis à conditions ! On peut en arriver à s’auto-punir, à s’auto-saboter, à se positionner déjà en situation de victime permettant au bourreau d’exister, mais aussi à un sauveur d’exister … (C’est typiquement ce que nous vivons à travers la crise actuelle… On accuse un vilain virus de notre malheur, on attend du gouvernement une solution, solution qui ne convient pas, et qui nous permet d’accuser les dirigeants … mais on oublie de regarder à l’intérieur de soi à quel niveau est-ce que l’on se ment à soi-même).

Puisque nous sommes persuadés, convaincus de notre vérité, créée malheureusement par notre propre système de croyances, tout ce qui pourrait venir perturber notre fonctionnement, ou le remettre en question, produit de l’insécurité, de la PEUR. L’Etre Humain a donc peur d’exprimer qui il est vraiment, dans sa nature profonde. Il a peur de VIVRE, il SURVIT …

Nous sommes des êtres spirituels faisant une expérience humaine. Mais nous avons développé une telle peur du rejet, de l’abandon, de ne pas être aimé et reconnu que nous fuyons notre réalité responsable dans une quête spirituelle d’évolution, qui nous empêche d’exprimer notre Humanité. A force de se créer des obligations de résultats, de réussite, de perfection, nous oublions de jouer avec la Vie, nous oublions de combler nos besoins primaires (pyramide de MASLOW, controversée parfois dans son utilisation, mais utile pour remettre les choses à leur juste place dans cette lutte pour la perfection !).

Il devient épuisant de lutter contre soi-même sans cesse. Il convient de savoir se remettre dans le ICI et MAINTENANT, Accepter de se remettre en question dans nos croyances, Apprécier chaque moment pleinement, sans le passé qui n’existe plus et le futur qui n’existe que dans nos suppositions donc nos peurs de l’inconnu. (application Accord Toltèque N°3 « ne pas faire de supposition »)

Mieux se comprendre permet de mieux comprendre l’autre, et vice-versa. On peut alors « danser sous la pluie », la VIE prend son sens, la PEUR disparaît. Nous avons tous dit un jour « si j’avais su je l’aurais fait avant » … Alors soyons dans l’action nourricière de la JOIE d’avoir expérimenté ! La Réussite et le Bonheur se conjuguent alors au présent pour créer l’instant d’après.

A noter que seulement 6% de nos peurs sont liées à des instincts de survie de l’espèce humaine ... Toutes les autres peurs ne sont que des projections de nos croyances limitantes.

La crise actuelle et ses 3 confinements ont été une formidable opportunité de se recentrer en soi-même, de créer des liens de façons différentes, plus sincères, de voir l’expérience de vie sous un autre angle que celui de la frénésie de la compétition. Jusqu’à aujourd’hui, nous avons été nombreux à expérimenter cette remise en question de façon individuelle, par un burn out, par une maladie, une faillite, une séparation, une perte d’emploi. Cette crise mondiale et globale nous propose de vivre cela de façon collective et à plusieurs niveaux. Chacun se retrouve plus ou moins dans la grande question existentielle « qui suis-je, qu’est-ce que je souhaite vivre, qui est-ce que je souhaite ETRE ? » Nous ne sommes plus dans le paradigme de l’AVOIR, mais dans celui de l’ETRE. Personne ne nous a appris, d’où ces sentiments d’errance, de ne plus savoir dans quelle direction aller, de quoi faire. Nous vivons des grands moments de doutes, de mal être mais tout comme la maladie est un message d’alerte de notre corps lorsque nous nous laissons envahir par nos émotions, par les évènements, ces moments de doutes sont des messages nous permettant de nous remettre en question pour notre épanouissement.

LA vie est courte, fragile et divine dans toute la panoplie d’expériences qui se présentent à nous à chaque instant. D’où l’importance de savoir qui l’on souhaite ETRE dans l’expérience.

Pour cela, je vous propose un accompagnement lié à votre connaissance de vos croyances limitantes, de vos comportements. Sans Juge-Ment mais avec Bien-Veillance, nous partagerons des moments théoriques, des moments d’émotions, des exercices pratiques.

Cet accompagnement a été expérimenté en entreprise pour la gestion des conflits, la formation de formateurs ou managers, en RH, autant qu’en individuel.

Par notre action collaborative, intégrative par vos actes, les peurs et les projections ne seront plus votre réalité puisque ce qui est CONNU nous met en joie. (ce que l’on connaît est ce que l’on sait et que l’on met en expérience pour nous permettre d’en comprendre le sens)

Soyez donc à l’initiative du changement que vous attendez dans votre vie, passons à l’action ensemble.

Site internet : https://severine-arkana.fr (référencement Séverine FOLLETETE en cours)

severine.folletete@laposte.net

06 41 52 09 53

Stage enneagramme psychoémotionnel memoire cellulaire